Portrait – Marc Rinderneck

Partager l’article

Made In Grand Est Adherents Vangilve Agencement Marc Rinderneck 63

Rédacteur

Sarah Mosta
Sarah Mosta
Chargée de communication

Partager l’article sur les réseaux

Marc Rinderneck, dirigeant de Vangilve Agencement, spécialisé en agencement d’intérieur depuis 80 ans, à Épinal (88).

 
Témoignage :

« J’ai fait une formation en IUT de commerce, puis je me suis lancé rapidement dans la filière financière, au cours de laquelle j’ai dirigé différentes agences. Au bout de quelques années, je me suis rendu compte que par rapport à mes ambitions personnelles, mon IUT de commerce ne suffisait pas, j’ai alors repris mes études, en parallèle de mon activité professionnelle. J’ai passé un MBA, qui m’a permis d’avoir une meilleure connaissance de la gestion d’entreprise.

Ensuite, en 2007, j’ai créé une société de financement française pour un constructeur allemand. Puis, j’avais fait le tour de la finance, donc je suis partie diriger des succursales directement chez le constructeur, au sein d’entreprises qui font entre 40 et 50M€ de chiffres d’affaires. Puis, je me suis redirigé vers de plus petites structures régionales. Je savais qu’un jour je voudrais racheter une petite structure et ayant l’habitude des multinationales, il fallait que je me forme à la véritable gestion d’une PME. Je me suis alors rapproché d’un groupe régional qui avait une PME à gérer, toujours dans le domaine industriel.

Au bout de 4 ans, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure et c’est comme ça que j’ai racheté l’entreprise VANGILVE AGENCEMENT à Epinal, en 2012.

Dans ma vie de financier, j’avais déjà financé des entreprises de différentes activités et notamment l’agencement. Je trouvais que ce secteur d’activité intéressant car il y a un premier volet technique ; réalisation de plan, outil de production avec des machines à commande numérique etc. ainsi qu’un second volet important de créativité, car il faut proposer un projet au client qui allie ergonomie et décoration, que ce soit pour les particuliers ou les professionnels. Ces deux parties me passionnent.

Je suis né à Epinal, donc mon objectif était aussi un jour de reprendre une entreprise Spinalienne, car je voyais ma région avec un tissu industrielle qui s’appauvrissait. C’était donc une manière également pour moi de contribuer au maintien de cette activité économique.

VANGILVE AGENCEMENT était une ancienne affaire locale datant de 1934, que j’ai racheté à la 3e génération de dirigeants.  L’entreprise était en perte de vitesse, elle perdait beaucoup d’argent, donc le premier challenge était de la redresser, puis de la relancer. J’avais conscience que ce ne serait pas simple, et je me suis rendu compte qu’il était beaucoup plus complexe de gérer une petite entreprise d’une quinzaine de personnes qu’une entreprise de 150 à 200 personnes. On n’a pas de relai, on fait quasiment tout seul. Dès que vous avez 2 ou 3 personnes qui ne fonctionnent pas dans l’entreprise, cela représente de suite 20 à 30% de votre effectif et ça modifie tout votre fonctionnement, ce qui est complètement différent dans une grande entreprise. J’ai eu beaucoup de difficultés à mettre tout cela en œuvre afin de recomposer une équipe, surtout avec les problèmes de recrutement actuels que l’on connaît.

Ce qui me passionne le plus, ce sont les hommes dans l’entreprise, recruter les bons profils, de faire en sorte que ces personnes fonctionnent en harmonie entre elles, de les voir se développer, grandir et progresser. Un de mes plus grands bonheurs, c’est le matin quand j’arrive dans l’entreprise et que je vois que cette dernière tourne sans moi, car j’ai réussi à mettre les bonnes personnes au bon endroit. Je vois que les gens rayonnent et sont heureux de travailler là ! »

Découvrir l’entreprise